Bilan du Congrès 2005 du MJS à Paris

Publié le par SDJ 30

Chers camarades,

Le congrès du MJS s’est donc tenu ce week-end à Paris. Voici quelques éléments que nous souhaitons porter votre connaissance :

  
  • NG a respecté la parole donnée, le congrès dans son ensemble a été serein et a permis la libre _expression des minoritaires.

  
  • La motion dont les interventions ont été les plus respectées, les plus remarquables, est la nôtre. Nous avons fait les interventions les plus politiques, alors que les autres motions ont essentiellement axées les leurs sur la question des banlieues et des jeunes.

  
  • Nos 15,30% sont une réussite. Au dernier Congrès notre motion avec Erasme et Utopia comptait 16% (même si les chffres réels n’étaient pas ceux-là). Seuls nous pesons donc autant que rassemblés à Lamoura.

  
  • Dans son discours, Razzie a fait montre d’égards à notre encontre citant Sarah et Simon par deux fois, comme des partenaires (les autres minorités ont aussi été citées).

  
  • Nous avons voté une déclaration de principe sur l’autonomie (si, si) qui dans son contenu était “votable”. Après discussion entre nous nous avons décidé de la voter pour donner un signe politique fort à NG (qui l’a compris comme tel).

  
  • Nous avons donc en terme d’affichage politique et de place de fait dans l’organisation, ceux dont la Gauche Socialiste jouissait au MJS dans les années 90. Notre influence dépassant largement le score de 15%...

  
  • Les fabusiens et PRS n’ont pas souhaité participé aux instances nationales, malgré une ultime proposition de Nouvelle Gauche.

  
  • Nous avons donc six représentants au BN : Astrid Desbuquois (Nord), Nicolas Julien (Gard), Simon de Charentenay (Hérault), Sandrine Bernard (Val de Marne), Florent Guitton (Puy-de-Dôme), Sarah Proust (Hauts-de-Seine) et deux représentants en commission nationale d’arbitrage : Alban Kerboeuf (Côtes d’Armor) et Thomas Vigreux (Nord) ; sont suppléants Francine Trébuchet (Puy de Dôme) et Badr Slassi (Val d’Oise). Nous aurons en outre quatre places en secrétariat national, les domaines sont encore à définir.


Tout reste à faire, mais NG semble très ouvert à un travail collectif (notamment avec les strauss-khaniens) ce qui par ailleurs semble se  confirmer au Parti, d’après les dires des cadres et des cadres intermédiaires des jeunes de NG.

Bref, nous sommes très contents de ce congrès, notre stratégie a donc été la bonne, notre groupe se renouvelle, bref les jeunes sont sur la bonne voie et prêts à se lancer pour 2007.

Amicalement,

Sarah Proust, Simon de Charentenay, Florent Guitton, Nicolas Julien, Sandrine Bernard, Astrid Desbuquois.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article