Jacques Chirac "vulgaire chef de clan" pour Dominique Strauss-Kahn

Publié le par SDJ 30

Dominique Strauss-Kahn a jugé mardi 27 juin que le président de la République s'était comporté "en vulgaire chef de clan" lors de son intervention télévisée.

"Jacques Chirac ne nous a pas parlé de la France hier soir, il ne la connaît plus, il ne la voit plus, il ne la sent plus", a déploré Dominique Strauss-Kahn sur France-Inter.

Le candidat à l'investiture du PS a estimé qu'"il nous a parlé de l'UMP, de la crise entre le Premier ministre et ses députés: en cela, Jacques Chirac s'est comporté en vulgaire chef de parti, en chef de clan".

De plus, "il n'a pas dit la vérité à la France, il n'a pas dit la vérité sur les difficultés que nous avons devant nous, or aujourd'hui ce qu'il faut faire, ce qui est indispensable pour le pays, c'est de parler de la vérité", a-t-il ajouté.

Quant à l'action du gouvernement pour les mois à venir, le député du Val-d'Oise a estimé qu'"ils sont justement en train de débrayer". "Nous allons perdre l'année qui est devant nous".

"Ce gouvernement, qui n'a plus de majorité, n'est plus capable de faire avancer quoi que ce soit", a constaté l'ancien ministre de l'Economie.

"Si la majorité sentait que son projet réussit, elle ne se déliterait pas partirait pas en morceaux comme aujourd'hui", a martelé Dominique Strauss-Kahn. "Si dans une situation psychologique désastreuse, elle ne soutient plus le Premier ministre, critique le chef de l'Etat, c'est parce qu'elle sent bien qu'elle a échoué".

Publié dans Actualité

Commenter cet article