Strauss-Kahn: la campagne interne au PS "entre dans la réalité"

Publié le par SDJ 30

medium_061030220146.e7i96w4v0_le-depute-socialiste-du-val-d-oise-dominique-straub.jpgLe candidat à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle, Dominique Strauss-Kahn, a estimé lundi soir devant les militants PS de la Gironde que la campagne interne était entrée "dans la réalité", notant "un mouvement" au sein du parti.
"Aujourd'hui dans le parti, les choses bougent. Nous n'avons pas eu tort de dire qu'il fallait un débat.
 
C'est l'honneur des militants que de changer d'opinion, ce n'est pas une faiblesse", a lancé M. Strauss-Kahn lors d'un meeting à Mérignac, devant quelque 300 personnes.
 
Le député du Val-d'Oise, salué à son arrivée par un air de zouk chantant "Strauss-Kahn va gagner, la gauche va passer", a rappelé que la campagne interne du PS en était à la moitié de son parcours, avant le vote des militants les 16 et 23 novembre.
 
"C'est formidable que rien ne soit acquis pour personne", a-t-il estimé, assurant : "Je serai là dans l'avenir du parti, quoiqu'il arrive, et pour les années qui viennent".
 
Dominique Strauss-Kahn a ensuite présenté ses sept "lignes directrices", notamment son souhait d'accorder la priorité aux thèmes économiques et sociaux, son engagement en faveur de la social-démocratie et sa volonté de vérité.
 
"Le rapport de la gauche à la vérité est quelque chose qu'il faut rétablir.
 
Depuis 25 ans, la gauche a été élue trois fois, et à chaque fin de mandat, les électeurs nous ont dit de rentrer à la maison.
 
Ca fait s'interroger sur l'éthique et la morale en politique", a estimé le candidat à l'investiture. M. Strauss-Kahn a souligné qu'il ne voulait "pas refaire ce que la gauche a fait.
 
Je ne critique pas ce qu'on a fait, j'y ai participé, mais aujourd'hui le monde a changé", a-t-il dit.
 
Interrogé lors d'un point de presse en marge de la réunion sur l'omniprésence des propos de Ségolène Royal sur la scène politique, M. Strauss-Kahn a répondu "Je le vis très bien, d'autant que je constate depuis ces derniers jours que ce n'est plus le cas.
 
Ce sont les propositions que j'ai faites qui viennent aujourd'hui dans le débat", a-t-il estimé.

Publié dans Actualité

Commenter cet article