"La face Karchée" de Nicolas Sarkozy en BD

Publié le par SDJ 30

medium_653984375.jpgA six mois de l'élection présidentielle, la vie et l'oeuvre de Nicolas Sarkozy sont décortiquées dans une bande dessinée très documentée, souvent corrosive, voire féroce.

Le 6 juin 2098, un étudiant présente à la Sorbonne une thèse de doctorat sur "un des phénomènes politiques" du début du siècle, "le sarkozysme".

Cette "BD-enquête d'utilité publique", à paraître le 7 novembre, est intitulée "La face karchée de Sarkozy", allusion à une des petites phrases les plus critiquées de Nicolas Sarkozy, qui avait promis de nettoyer au "Kärcher" une cité "difficile".

En 140 pages, elle passe en revue l'enfance de Nicolas Sarkozy, sa scolarité turbulente, sa vocation politique précoce, son ascension au RPR, sa conquête de l'UMP, l'élimination de ses rivaux, mais aussi ses échecs et ses contradictions, ses relations avec Jacques Chirac, Edouard Balladur, dont il soutint la candidature lors de la présidentielle de 1995, et Dominique de Villepin, ses réseaux, sa vie privée ...

Elle scrute la politique du "coup d'éclat permanent" et l'activisme tous azimuts de celui qui ne cache pas qu'il se prépare à briguer la succession du président Jacques Chirac depuis 2002, dans un récit ponctué de citations choisies du ministre de l'Intérieur et président de l'UMP.

Derrière cet "étudiant", se cachent le journaliste et enquêteur Philippe Cohen (Marianne), l'avocat et scénariste Richard Malka et le dessinateur Riss, de Charlie Hebdo.

"C'est ainsi qu'après 33 ans d'une vie politique intense, Nicolas Sarkozy aborda l'élection présidentielle de 2007", conclut le jeune "thésard".

La BD s'interrompt au moment où celui-ci va dévoiler les résultats du scrutin.

Publié dans Actualité

Commenter cet article