Pour François Hollande, Nicolas Sarkozy ne représente ni la rupture, ni la tranquillité

Publié le par SDJ 30

medium_3585459658.jpgLe premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande a estimé jeudi que Nicolas Sarkozy ne représente ni la rupture, ni la tranquillité, contrairement à la formule employée par le président de l'UMP lors de sa déclaration de candidature.

"Nicolas Sarkozy, il n'est ni dans la rupture, il est au pouvoir depuis maintenant quatre ans et demi, il est dans la filiation de Jacques Chirac et il n'est ni tranquille", a affirmé François Hollande sur RTL. "S'il y en a un qui est dans le mouvement, mais dans le mouvement perpétuel, c'est bien Nicolas Sarkozy", a-t-il lancé.

Mercredi, lors d'un entretien avec des journalistes de la presse régionale, Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature en revendiquant une "rupture tranquille" avec les années Chirac.

"Ce que je réprouve dans l'attitude de Nicolas Sarkozy, c'est cette obstination à cacher ce qu'il est. Il est toujours dans une certaine forme de fuite", a critiqué le leader socialiste.

Selon lui, le ministre de l'Intérieur se présente "tantôt" comme "un candidat bien à droite" et "ensuite" dit qu'il "veux être le candidat qui va au-delà".

"Puis tantôt il nous dit : 'je veux être le candidat libéral' (...) et tantôt il s'en prend aux patrons voyous.."

"Ca vous rappelle qui ? Ca vous rappelle Jacques Chirac", a affirmé François Hollande, plaçant le candidat de l'UMP "dans la filiation" de l'actuel président de la République.

Le député-maire de Tulle a ensuite répété sa demande de voir Nicolas Sarkozy quitter ses fonctions ministérielles s'il est désigné par l'UMP le 14 janvier.

"Le mieux serait qu'il soit candidat à plein temps, comme ça on s'occupera aussi à plein temps de lui."

Publié dans Actualité

Commenter cet article