Sondage : Royal à un niveau record de popularité, Sarkozy se tasse

Publié le par SDJ 30

medium_200px-segolene_royal.jpgLa candidate du PS à l'élection présidentielle Ségolène Royal atteint en décembre un niveau record de popularité, gagnant 6 points à 61% d'opinions favorables, tandis que Nicolas Sarkozy, avec 48% de jugements positifs, a perdu deux points, selon le baromètre TNS-Sofres rendu public jeudi. 

Jean-Marie Le Pen est crédité de 18% (+1) d'opinions favorables et n'a jamais été aussi haut, indique cette étude, à paraître samedi dans Le Figaro Magazine et qui sera diffusée par i-Télé.

Il est presque aussi populaire auprès des sympathisants du PCF (15%) que de l'UMP (18%).

Dans l'histoire de ce baromètre, seuls Jacques Delors et Lionel Jospin (ce dernier exemple a prouvé qu'en 5 mois, la tendance pouvait largement changée) avaient atteint des scores de popularité supérieurs à ceux de Ségolène Royal en décembre.

La députée PS gagne 3 points à gauche, 9 à droite et 11 chez les "sans préférence partisane".

Nicolas Sarkozy recule à gauche mais aussi à droite (- 3 points à l'UMP, - 8 au Front national) et perd des points chez les femmes.

medium_Le_Pen.jpegMichèle Alliot-Marie gagne 3 points, 37% des personnes interrogées "souhaitant lui voir jouer un rôle important au cours des mois et années à venir".

Le président de l'UDF François Bayrou perd deux points à 34% et Dominique de Villepin en cède un avec 31% d'opinions positives.

Le Premier ministre gagne cependant deux points en termes de confiance. 29% des Français lui font confiance, contre 68% (-1) d'un avis inverse.

Jacques Chirac gagne aussi un point de confiance, à 25%, tandis que 73% (-1) des Français ne lui font pas confiance.

La lutte contre le chômage reste le principal sujet de préoccupation des personnes interrogées, 42% estimant que le gouvernement doit s'en occuper en priorité.

Elles sont 80% contre 18% a estimer que sa politique en la matière n'est pas efficace.

La lutte contre la violence et la criminalité avec (21%, -1), la lutte contre la hausse des prix (15%, stable) et le maintien du pouvoir d'achat (13%, +1) sont les autres préoccupations majeures.

 

Sondage réalisé les 22 et 23 novembre en face-à-face à domicile auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Nicolas Cadène

Publié dans Actualité

Commenter cet article