La "gifle" de François Bayrou à Claire Chazal

Publié le par SDJ 30

medium_20060514.WWW000000061_7389_3.jpgJe tiens à mettre le lien vers la vidéo de François Bayrou face à Claire Chazal :

http://www.dailymotion.com/video/xql52_bayrou-chazale-le-...

L'entretien est extrêmement tendu et il faut avouer que, sur le point du poids des médias (notamment TF1), la critique formulée par le candidat centriste est assez juste.

 

En revanche, sur le point du rassemblement "de toutes les forces républicaines", je ne peux pas l'approuver .

On sait combien l'UMP est éloigné du Parti socialiste et combien le parti majoritaire actuel, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, a tendance à se tourner vers sa droite au moins quant à sa stratégie et son langage politique.  

Il n'est pas raisonnable de penser à une quelconque coalition tant les divergences sont grandes, bien plus qu'en Allemagne, entre le SPD et la CDU.

Concernant une simple coalition avec l'UDF, l'hypothèse est imaginable, mais bien loin d'être praticable.

L'UDF reste un allié de l'UMP. Il y a là une différence entre les paroles du président du parti centriste François Bayrou et les faits, les actes.

Dans la majorité des cas, les voix centristes s'additionnent aux voix de l'UMP pour l'adoption des lois au Parlement. Dernièrement, ce sont les voix de l'UDF qui ont permis l'adoption du projet de fusion GDF-Suez (aujourd'hui remise en cause par une décision de justice qui impose un délai important).

Egalement, Michel Rocard qui participa à l'Université d'été de l'UDF, réaffirma dernièrement l'impossibilité actuelle pour le PS de s'allier à l'UDF, trop à droite sur les questions économiques. 

Le discours de M. Bayrou est agréable. On pourrait le résumer ainsi : "enfin, dépassons les clivages et construisons ensemble la France de demain".

M. Bayrou est peut-être sincère, mais son discours n'illustre pas une volonté générale au sein de son parti, dont les membres sont majoritairement plus proches de Nicolas Sarkozy que de Ségolène Royal.

En réalité, peut-être que M. Bayrou parle de coalition simplement parce qu'il sait ne pas être en capacité d'obtenir une quelconque majorité au Parlement.

Dans les faits, c'est toujours avec l'UMP que l'UDF négocie ses investitures, c'est toujours avec l'UMP que l'UDF vote les lois.

 

Nicolas CADENE

Publié dans Actualité

Commenter cet article