La plus grande zone forestière protégée du monde créée en Amazonie

Publié le par SDJ 30

medium_061205153724.2lb2oi8b0_dans-la-region-d-anapu----600-km-de-belem--une-vueb.jpgLe gouvernement de l'Etat amazonien du Para (nord du Brésil) a décidé de créer la plus grande zone de forêt protégée du monde, d'un total de 150.000 km2, soit presque l'équivalent de la superficie du Portugal, de la Suisse et du Danemark réunis.
 
Dans les sept réserves forestières créées lundi par un décret du gouverneur du Para, Simao Jatene, les scientifiques ont déja dénombré plus de 600 espèces de reptiles, 700 d'oiseaux et 195 de mammifères.
 
"Au moment où le principal problème du monde est le climat, un geste comme celui-là donne un espoir à la planète", a déclaré à la presse le président du Parti Vert brésilien, José Luis de França Pena.
 
Le décret prévoit qu'un tiers de ces zones de forêts tropicales sera entièrement protégé, sans aucune activité agricole. Sur le reste, l'exploitation forestière sera autorisée selon les règles strictes du développement durable et sous le contrôle du gouvernement.
 
"La création de ces zones représente un pas significatif pour la conservation de l'un des plus grands blocs continus de forêt tropicale de la planète", s'est félicité José Maria Cardoso da Silva, vice-président de l'organisation écologique Science de la conservation internationale (CI), associée à l'initative.
 
Selon un biologiste de la CI, Enrico Bernard, cette nouvelle région protégéee située au nord du fleuve Amazone est l'une des "moins connues d'Amazonie et d'accès très difficile". Le potentiel de découvertes de nouvelles espèces animales y est "énorme", a-t-il souligné.
 
Ces nouvelles zones de réserves forestières dans le Para forment avec celles qui existent déjà dans les Etats d'Amazonas et d'Amapa le plus grand couloir écologique du monde, d'une longueur de 3.000 km.
 
Les écologistes estiment que la création de ces zones protégées "atténuera les critiques sévères adressées au Brésil en raison du taux annuel de déboisement de l'Amazonie et de sa participation dans l'émission de gaz à effet de serre", a affirmé mardi le quotidien O Globo.
 
Une superficie de 13.100 km2 de forêt amazonienne a encore été déboisée entre août 2005 et juillet 2006 mais ce chiffre représente une baisse de 30% par rapport à la zone dévastée au cours de la période précédente.
 
Ces progrès ont été attribués à la politique mise en oeuvre par la ministre de l'Environnement, Marina Silva, qui a décidé la création de réserves forestières et soumis les appels d'offres pour l'exploitation de zones forestières à la condition d'un développement durable de la forêt.
 
Les progrès enregistrés sont aussi le résultat de la répression de l'exploitation illégale des forêts.
 
L'Amazonie qui représente une superficie de 6,68 millions de km2, soit près de 60% du territoire brésilien, est la région à la biodiversité la plus riche du monde. Les experts estiment qu'elle abrite environ 10% de la biodiversité de la planète, soit quelque cinq millions d'espèces.
 
Jusqu'ici, 16% de la forêt amazonienne ont été déboisés, le plus souvent par brûlis, pour être transformés en pâturages pour l'élevage.

Publié dans Actualité

Commenter cet article