La Slovénie passe à l'euro en douceur

Publié le par SDJ 30

medium_070101183820.jeyua1w61_andreja-bajuk--le-ministre-des-finances-slov-ne--mb.jpgLa Slovénie a rejoint sans accroc lundi le cercle restreint des pays de la zone euro, savourant d'être le premier Etat ex-communiste à adopter la monnaie unique d'une Union européenne (UE) désormais à 27 qu'elle présidera dès le premier semestre 2008.

"Je suis très heureux et fier que la Slovénie ait réussi ceci", a déclaré peu après minuit le ministre des Finances Andrej Bajuk en retirant ses premiers euros à un distributeur du centre de Ljubljana.

"La Slovénie a fait un grand pas en avant pour consolider sa place dans la famille des pays européens les plus développés", a-t-il souligné.

Succès politique quinze ans après l'indépendance de cette ex-république yougoslave, le passage à l'euro l'a également été sur un plan pratique, a souligné l'Association des banques de Slovénie.

Les premières coupures d'euros étaient à temps dans une centaine de distributeurs dès minuit (23H00 GMT) remplaçant les tolars, l'ancienne monnaie nationale, au taux de 239,64 tolars pour un euro. Et la Banque de Slovénie avait exceptionnellement, comme 52 autres banques, ouverts ses guichets pour l'occasion le 1er janvier.

Lundi en fin d'après-midi, la quasi-totalité (92%) des 1.300 distributeurs de ce pays de 2 millions d'habitants délivraient la monnaie européenne.

M. Bajuk a précisé qu'il abordait avec "optimisme" la dernière grande étape dans le changement de monnaie: la reprise des transactions bancaires internationales mercredi après deux jours fériés.

Au siège de la Banque de Slovénie à Ljubljana, un retraité s'est présenté peu après minuit avec une liasse de tolars, sa pension qu'il a voulu changer immédiatement en euros. Il avait été précédé par le gouverneur de la Banque centrale Mitja Gaspari venu retirer au guichet ses premières coupures de 10, 20 et 50 euros.

Alors que dans les banques des milliers d'employés géraient l'aspect technique du changement de monnaie, quelque 40.000 Slovènes fêtaient à Ljubljana cet événement historique en musique et avec des feux d'artifices.

Dans la capitale, on pouvait dépenser ses premiers euros dès minuit à des stands de nourriture et de boissons.

Le tolar doit disparaître totalement de la circulation le 15 janvier à l'occasion d'une cérémonie qui réunira à Ljubljana la chancelière allemande Angela Merkel, présidente en exercice de l'UE, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président de l'euro-groupe, le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

Le tolar avait été créé en 1991 pour marquer l'indépendance de la nouvelle démocratie slovène après des années de contrôle étroit de son économie par Belgrade du temps de la Yougoslavie communiste.

Comptant parmi les meilleurs élèves de l'UE en matière de maîtrise de l'inflation (2,5%) et de croissance économique (autour de 5% prévu en 2007), la Slovénie a été le seul des nouveaux membres de l'UE à avoir obtenu le feu vert en juillet dernier pour passer à l'euro.

Les autres prétendants parmi les 27, dont Chypre et Malte, devraient entrer dans la zone euro en 2008. La Slovaquie, elle, devra attendre 2009.

Ljubljana entend désormais se consacrer entièrement à la préparation de sa première présidence semestrielle européenne à compter du 1er janvier 2008. Le gouvernement gardera aussi un oeil sur l'évolution des prix après une petite poussée inflationniste en décembre, juste avant l'arrivée de l'euro.

Le double affichage des prix, en place depuis mars et encore jusqu'en juin prochain, devrait contribuer à la maîtrise de la hausse des prix cachée derrière des arrondis vers le haut.

Par Bojan KAVCIC

Publié dans Europe

Commenter cet article