Le PS publie un long document à charge contre Nicolas Sarkozy

Publié le par SDJ 30

medium_070109115823.czd2z1po0_eric-besson--d---secretaire-national---l-emploi-dub.jpgLe Parti socialiste publie ce matin sur le net un long document à charge sur Nicolas Sarkozy, pour expliquer en particulier "tout ce qu'il a dit et n'a pas fait" au cours de sa carrière et dénoncer son alignement sur la "pensée néo-conservatrice américaine".

Il s'agit d'une longue étude pilotée par le secrétaire national à l'emploi du PS, Eric Besson, et menée avec trois autres cadres du PS, a-t-on précisé mardi dans l'entourage de M. Besson. Selon le journal Libération, qui détaille mardi cette initiative, le document intitulé "L'inquiétante rupture tranquille de Monsieur Sarkozy" compte 106 pages. Il est accompagné de documents "attestant de notre bonne foi", explique-t-on au PS, concernant les promesses non tenues du candidat à l'Elysée, dans ses fonctions de ministre de l'Economie et des finances puis de ministre de l'Intérieur. Les grandes lignes de ce document doivent être exposées ce matin lors d'une conférence de presse au siège du PS, peu après sa publication sur le net (www.parti-socialiste.fr), a-t-on précisé au PS.

Dans son introduction au document, dont l'AFP a obtenu copie, M. Besson estime que M. Sarkozy, qu'il qualifie de "néo-conservateur américain à passeport français", sera "un adversaire redoutable".

Le texte dénonce les bilans gouvernementaux du président de l'UMP, qui "n'a pas son pareil pour masquer les piètres bilans de son action.

Ceux d'un médiocre ministre de l'économie et des finances ou ceux d'un ministre de l'Intérieur survolté mais peu efficace".

"Ce que cet ouvrage cherche à démontrer est que non seulement, ne lui en déplaise, Nicolas Sarkozy est bien libéral, atlantiste et communautariste, mais qu'il est devenu une sorte de filiale française de la Bush Cie, un néo-conservateur américain à passeport français", écrit M. Besson.

"Plutôt que de dire explicitement qu'il souhaite revenir sur la durée légale du travail et remettre en cause le droit du travail, Nicolas Sarkozy préférera affirmer qu'il souhaite, par exemple, que +celui qui veut travailler plus et gagner plus puisse le faire+", insiste-t-il.

Le texte dénonce encore "l'atlantisme forcené" de M. Sarkozy, reprenant les accusations de "très grande complaisance, pour ne pas dire fascination, à l'égard de la politique extérieure de George Bush".

Il accuse encore le ministre de l'Intérieur d'être "communautariste" et de "ne pas croire au modèle républicain d'intégration".

Concluant que "la vraie Bible de Nicolas Sarkozy réside dans la pensée néo-conservatrice américaine", M. Besson estime que son idéologie "enterre le gaullisme autant que l'héritage laïque et républicain".

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article