Les secrets du patrimoine de Nicolas Sarkozy : mystères à Neuilly

Publié le par SDJ 30

Par Raphaël Anglade : 

 

medium_153557.jpgComment le patrimoine de Nicolas Sarkozy a-t-il augmenté de près de 400 000 euros en un an ? Pourquoi ne dépose-t-il pas les comptes de sa société d’avocats ? A combien évaluait-il dans sa déclaration 2005 l’appartement finalement vendu 1,9 millions d’euros ? Ne possède-t-il aucun véhicule ? Vous ne saurez jamais.

Circulez, il n’y a rien à voir.


Le Canard enchaîné, dans sa livraison de ce mercredi 24 janvier, souligne les curiosités et les incohérences des déclarations de M. Nicolas Sarkozy concernant son patrimoine. A commencer par la première : sa déclaration n’est pas connue . L’ensemble des journalistes qui ont commenté ce patrimoine depuis une semaine se tient à un simple communiqué du candidat, du même tonneau que le communiqué qui annonçait 100 000 participants à la porte de Versailles. Contrairement à ses adversaires politiques, Monsieur Sarkozy, qui avait promis de présenter sa déclaration « dans les prochains jours », n’a finalement jamais présenté sa déclaration d’ISF.

Une curieuse gestion de crise

Lorsque, pour couper court à une rumeur relayée par l’UMP, Ségolène Royal et François Hollande envoyèrent, aux journalistes qui en avaient fait la demande, leur déclaration d’ISF, Nicolas Sarkozy commença par dire qu’il en ferait autant.

Puis, assez rapidement, il se mit à refuser de répondre aux questions, et délégua à cet effet Claude Guéant. Plus surprenant encore, Sarkozy, d’après le Canard, suggéra un temps de s’adresser au Directeur général des impôts, comme si l’honorable Haut fonctionnaire pouvait être considéré comme l’expert comptable d’un simple candidat.

Imagine-t-on Dominique Voynet mobiliser ainsi les services de l’Etat ? Pendant quelques heures on put même lire sur le site du journal Ouest France que c’était la pension alimentaire de son ancienne femme qui le faisait passer en dessous du seuil de l’ISF. Mais cette info fut assez vite retirée, et ne fut pas relayée.

Et puis depuis, plus rien. L’UMP fait le mort sur cette question. Puisqu’on ne leur en parle plus, pourquoi s’en faire ?

Des questions qui méritent explications

Malgré ces premières explications, ce ne sont pas les incohérences, ou à tout le moins les points méritant explication, qui manquent.

- Nicolas Sarkozy annonce détenir, en 2006, un patrimoine de 1 130 000 euros, et n’avoir pas été assujetti à l’ISF en 2005 (donc il possédait en 2005 un patrimoine inférieur à 750 000 euros). Son patrimoine s’est donc accru, au cours de l’année 2006, d’au moins 380 000 euros. Comment ? Cette somme est nettement supérieure à un salaire de ministre...

- Monsieur Sarkozy a vendu, en 2006, son appartement pour la somme de 1 900 000 euros (fait confirmé par l’UMP). Cette somme explique peut-être l’accroissement de son patrimoine. Mais c’est difficile à croire. En effet, la résidence principale est imposée à 80 % dans l’ISF. Cette résidence aurait donc du compter pour 1 500 000 euros (80 % de 1,9 millions).

On nous dit qu’elle aurait été acquise grâce à un emprunt... et que donc, le capital restant à rembourser ne devait pas être comptabilisé dans le calcul de l’ISF. Mais, pour que l’augmentation du capital après remboursement de l’emprunt soit de 400 000 euros seulement, il faudrait que le capital restant à rembourser ait été de 1,5 millions moins 400 000, soit 1,1 millions (vous suivez ?). Or, cet appartement a été acheté en 1997. Après 10 ans de remboursements, il resterait 1,1 millions à rembourser ? A quel prix donc a-t-il été acquis initialement ? On espère pour Monsieur Sarkozy qu’il n’a pas revendu à perte. Ce serait dommage, surtout lorsque l’on sait que le Conseil général des Hauts de Seine a injecté 500 millions de francs pour l’amélioration de l’île de la Jatte où était situé cet appartement. Après de tels travaux, la valeur du patrimoine aurait normalement du augmenter...

- Par ailleurs, cet appartement n’est pas le seul bien de Monsieur Sarkozy. On sait en effet que Nicolas Sarkozy est associé et actionnaire d’une société d’avocats, la SELAS Arnaud Claude - Nicolas Sarkozy. Sur le site de cette société, on trouve d’ailleurs la mention suivante : « A l’exception des périodes où il assume des responsabilités gouvernementales, Nicolas SARKOZY exerce son activité professionnelle aux côtés de son Associé ». (traduction : quand il n’est « que » président de Conseil général et patron de l’UMP, il bosse comme avocat. Certains journalistes se sont offusqués de ce que cette société continue, par exemple, à adresser des assignations à quitter le domicile sous une en-tête portant le nom d’un ministre d’Etat (voir notre article).

Cette société, créée en 2002, a déposé ses comptes de l’exercice 2002 au greffe du tribunal de commerce, ils sont facilement consultables sur plusieurs sites comme le fameux societe.com qu’affectionne l’UMP. Depuis cette date, les comptes ne sont plus déposés. C’est vraisemblablement un délit, mais d’autres le font, et ce n’est pas notre sujet.

Ce qui est notre sujet, en revanche, c’est la valeur de cette société. On découvre en revanche facilement au greffe du tribunal de commerce que [Nicolas Sarkozy est propriétaire à 33 % de cette societé]. Dès l’année de sa création (qui résulte du rachat du fond de commerce de l’Association Arnaud Claude Nicolas Sarkozy, pour un montant de 1,15 million... quelques centaines de milliers d’euros prélevés au passage), la société constatait un chiffre d’affaire supérieur à 1,5 millions d’euros.

Elle emploie aujourd’hui, outre Maitre Arnaud Claude, l’Associé, 11 collaborateurs et un juriste. Elle « compte parmi sa clientèle des collectivités territoriales, des sociétés d’économie mixte, des OPHLM, des entreprises et compagnies d’assurance, nationales et internationales, de premier plan, des promoteurs immobiliers, des constructeurs automobiles, des banques et établissements financiers, ainsi qu’une vaste clientèle de particuliers, et ce, dans tous ses Domaines de Compétence » (nous citons le site). Quel est son chiffre d’affaires ? Quelle est sa valeur ? Combien pèse-t-elle dans le patrimoine de M. Sarkozy ? Nous sommes en droit de poser la question.

Sarkozy fraude-t-il le fisc ?

Nous ne portons pas cette accusation. Nous espérons simplement que la presse fera son travail et que le ministre-candidat-président-président daignera enfin répondre aux questions du Canard Enchaîné, comme il s’y est engagé. Mais au point où nous en sommes, nous sommes absolument convaincus que, dans le meilleur des cas, nous découvrirons un patrimoine bien plus important que celui annoncé, et un montage brillantissime pour échapper à l’impôt. Après tout, Me Sarkozy est avant tout un avocat fiscaliste... et ses récentes déclarations montrent qu’il ne porte pas l’ISF dans son coeur.

De toutes façons, la question n’est pas là. La transparence a été promise. Rien n’y obligeait le candidat. Il l’a promise, qu’il tienne cette promesse.

Affaire à suivre, donc.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

lamy 07/03/2007 17:05

C’est un socialiste….qui vous parle, de « gauche » donc…, mon père 77 ans, est militant communiste depuis l’Age de 20ans… j’ai pleuré en 81en pensant à lui (de joie/d’émotion) , j’ai eu honte quand Jospin à laissé tomber Michelin, (les ouvriers de Michelin, n’ont pas eu la chance d’Airbus et démagogie électorale….) depuis, je n’ai + voté. C’est quoi Royale et son rondouillard, des politicards, qui ont eu, comme, Sarkosy « les pouvoirs » du changement…,bien sur, politiciens oblige, il ont oublié, que la gauche caviar, ce sont eux, les Vigou et toute la bande, dont le mensonge et l’hypocrisie n’est d’égale à la longueur de leur écharpe !!! Royale, c’est le mépris, c’est un salon de thé ambulant, c’est le ridicule, elle veut nous vendre l’Europe, l’Europe, c’est ce que Busharon en on fait, en nous faisant un « doigt d’honneur » lors de la conquête de l’Irak, j’étais en Irak, juste avant que les Cow-boy débarquent, dans ce pays, je pouvais aller, ou je voulais, à n’importe qu’elle heure (même de la nuit) sans rien craindre, pas de crime, pas d’attentat, pas de SIDA (le made in america cher à Sarko…), pas d’arme de destruction massive (à quoi servent les satellites espions américains si performants en Iran..), juste du pétrole (dont 90% à l’époque, ambargo oblige, partait au US…) que Bush et son état major du « likoud » ne voulait pas voir partir en Europe. Si on veut l’Europe, ( de DeGaulle), c’est d’abord combattre la dictature Americaine, oser prononcer les mots de « criminels de guerre » ne pas oublier Hiroshima, le Vietnam et toutes les horreurs de ce monde (même les Mac Do) dont l’origine est « le rêve Américain » et ce n’est pas demain que Royale ou Sarko et les « médias » vont en parler. Déontologie, respect, honneteté, à votre place, Pierre Bérogovoy, se serait suicidé mille fois…. Mais vous, vous êtes de vrais politicards, tout vous est bon, pour accéder à cette jouissance du trône. Je pourrais débattre sur tous les sujets, je peux parler de l’immigration, ma compagne est Malgache, j’ai vécu en Côte d’Ivoire, Gabon, Congo, Sénégal…, les énergies, la vrai écologie, je sais de quoi je parle…j’ai participé ( en toute modestie) à de grand projets, le spatial (la Guyane) le Tunnel sous la Manche, les grande raffineries, le nucléaire, l’export et j’en passe et qu’en j’entends, sur ces sujets, vos conneries (démagogie politique oblige)…. Aujourd’hui, j’ai 54 ans et je vais de nouveau accomplir mon droit de citoyen et militer dans ce sens, TOUT, sauf le « Sarkosy Royal » !!!!! , demain je vote Bayrou, comme dans l’émission, « on aura tout essayé », n’allez pas croire à un phénomène de mode, mais cette idéologie, ce raz le bol de « Gauche droite » je le cultive depuis que Jospin et Cie …. nous ont fait la démonstration « Gauche/Droite, même combat, mêmes intérêts… et même, s’il le fallait, pour éviter à la France, le vote de trop, le « PireRoyal » ou le « Sarkoséisme » je vote Le pen, l’homme est un « dangereux manipulateur » mais il a le mérite d’exprimer des vérités. Royale, Hollande, on ne vous demande pas d’être preux comme P. Bérégovoy… mais gérez vote patrimoine…., profitez en…., faites encore des BB Flans si vous le pouvez, vous payerez moins d’ISF… et ayez le courage de vos erreurs et magouilles, DISPARAISSEZ !!!! PS…..Depuis le temps est-ce que DSK à retrouvé la cassette

Marie 01/03/2007 13:46

Au sujet de l'augmentation de son  patrimoine. J'ai moi aussi une supposition :l'ISF se paie à compter de 750.000 euros de patrimoine, mais à compter de ce montant, tout entre dans l'assiette fiscale : les bijoux, les meubles, les véhicules, etc. A partir du moment où, c'est le cas de plus en plus, on le voit avec l'immobilier, vous êtes imposable à l'ISF, le revenu n'est plus et loin de là la base de calcul. Et bien entendu, il faut tenir compte de la plus-value sur l'appart, dans la plupart des régions elle prenait 10% par an, qu'elle est le taux pour l'endroit où se trouve cet appart avec vu sur la Seine ?? 10, 20 et surtout, montant de l'augmentation entre la date d'achat et la date de vente. de 1997 à 2006, de nombreuses habitations ont vu leur valeur augmenter de  plus de 100%

Marie 01/03/2007 11:45

Mais est-ce vrai ?? toute cette note est une suite de suppositions !!
 Pour votre information, la plupart des cabinets,même de comptabilité, ne déposent pas leurs comptes au greffe car ils n'ont pas envie, surtout lorsqu'il s'agit d'entreprises en nom propre que leur patrimoine, toute leur comptabilité, soit mise sur internet et visible par tous sur des sites  comme greffe.fr ou societe.com
Cordialement

Julie 27/01/2007 11:11

Oui, c'est pas faux.