François Hollande critique l'estimation du coût du projet de Nicolas Sarkozy

Publié le par SDJ 30

L'évaluation du coût de son programme donnée par Nicolas Sarkozy n'est "ni sincère ni fiable" et la somme de 30 milliards d'euros avancée par le candidat de l'UMP "ne repose sur rien de solide", a dénoncé mercredi le premier secrétaire socialiste François Hollande.

Le candidat de l'UMP chiffre dans "Les Echos" son programme à 30 milliards d'euros, dont la moitié en allégements d'impôts et de charges. "Cette évaluation n'est ni sincère, ni fiable", a écarté François Hollande sur Canal+.

Il a rappelé que Nicolas Sarkozy avait promis en janvier de "baisser les prélèvements obligatoires (...) de quatre points de la richesse nationale", ce qui représente, selon lui, un coût de "68 milliards d'euros". "Comment peut-il dire il y a trois semaines: 'ça nous coûte 68 milliards d'euros' et 15 milliards aujourd'hui?", s'est interrogé François Hollande.

Par ailleurs, le premier secrétaire socialiste a confirmé que le pacte présidentiel de Ségolène Royal coûterait "à peu près" autant que le projet socialiste adopté l'été dernier, soit "35 milliards d'euros".

Il a redit que les socialistes prévoient de "stabiliser les prélèvements obligatoires". Mais "il y aura, dans le cadre de cette stabilité, des baisses d'impôts pour le plus grand nombre et des relèvements pour d'autres", a-t-il précisé. Ces hausses concerneront "sans doute" les "1% des contribuables les plus favorisés", a-t-il dit.

François Hollande a aussi défendu l'idée d'un prélèvement fiscal imposé aux Français expatriés. Mais il a reconnu que ceci ne pourrait se faire "qu'avec une convention fiscale avec le pays d'accueil". Il a expliqué que la mise en place de cette proposition n'avait pas encore été tranchée par Ségolène Royal. "C'est elle qui en décidera", a-t-il dit.

Publié dans Actualité

Commenter cet article