Chiffres records pour un chat avec Jean-Louis Bianco

Publié le par SDJ 30

medium_180px-070128194335.zbv5apni0_jean-louis-bianco--co-directeur-de-campagne-de-segb.jpgJean-Louis Bianco a participé à un chat lundi 19 mars sur le site de campagne de Ségolène Royal desirsdavenir.org. Il a répondu en direct à de nombreuses questions concernant des domaines aussi variés que l’économie, l’éducation , la santé ou encore l’immigration.

Hier soir, lors du chat avec Jean-Louis Bianco, 150 000 connexions ont été enregistrées, 1800 questions ont été posées. Le co-directeur de la campagne de Ségolène Royal a répondu à plus de 120 questions d’internautes en direct. Un succès rarissime sur Internet pour la politique.

A Sylvie, jeune professeur de Seine Saint Denis qui l’interroge sur la position de Ségolène Royal sur le décret de février qui modifie le statut des professeurs, Jean-Louis Bianco répond : «Ségolène Royal soutient votre grève, elle abrogera le décret de février et ouvrira une discussion sur la manière d'améliorer le pouvoir d'achat et les conditions de travail des enseignants. »

Il rassure Bethsabée qui s’inquiète du vote Bayrou que «François Bayrou a fait toute sa carrière politique à droite dans des gouvernements de droite. Partout en France, les élus de son parti l'UDF gouvernent avec la droite. Son programme demeure flou, mais il se rapproche de celui de Nicolas Sarkozy sur le travail précaire et sur la suppression de l'ISF. Voter Bayrou, c 'est voter pour une variante de la droite. Avec quelle majorité pourrait-il gouverner s'il était élu.» Il explique par ailleurs à Maurice les différences entre les projets : «Projet de droite : chacun pour soi, que le meilleur gagne, priorité aux heures supplémentaires sur les créations d'emploi. Projet de gauche : la solidarité est une condition de la croissance économique, des salariés sécurisés travailleront mieux. Projet de droite : baisse des impôts pour les riches. Projet de gauche : plus d'impôts sur la rente, moins d'impôts sur les bénéfices réinvestis dans l'entreprise. »

Il affirme à mleg que «Pour réduire la dette, il faut avoir une croissance respectueuse de l'environnement, plus forte qu'aujourd’hui. C'est possible de faire au moins aussi bien que les autres pays européens alors qu'aujourd'hui nous faisons moins bien. D'autre part, Ségolène Royal, s'il elle est élue présidente, combattra impitoyablement tous les gaspillages, réduira le train de vie de l'Etat, supprimera toutes les lois et règlements inutiles ce qui fera des économies substantielles. Avec plus de croissance, et des économies, il sera possible de financer les priorités du Pacte présidentiel et de stabiliser puis réduire la dette de l'Etat. »

Jean-Louis Bianco précise à frankie58, que "la VIe République, c'est plus de pouvoir au parlement, la suppression du cumul entre un mandat de député et un mandat local, un Etat impartial ou les nominations seront faites par le parlement à la majorité des 3/5, une démocratie sociale avec une négociation avant toute réforme sociale et la représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises. c'est aussi la démocratie participative: la présidente de la république rendra compte chaque année de la mise en œuvre du pacte présidentiel. Toute proposition de loi ayant reçu un million de signatures de citoyen sera examiné par le parlement."

A John qui craint que le Parti Socialiste s’éloigne des ouvriers, il répond qu’«Il s'est renouvelé avec 150 000 nouveaux adhérents. Ségolène Royal est capable de redonner aux ouvriers la confiance pour voter socialiste. » mais tient également à remercier patrondegauche de «prouver à ceux qui en doutent qu’il y a des patrons de gauche ou en tout cas des patrons respectueux de leurs salariés. La mesure évoquée à Béthune est toujours prévue. »

Publié dans Actualité

Commenter cet article