La culture est exceptionnelle, elle tient du miracle dans un monde obnubilé par la course à la rentabilité immédiate.

Publié le par SDJ 30

"Mon voeu le plus cher est de voir la France retrouver le souffle culturel du 10 mai 1981, c'est possible, c'est une des missions indispensables de la France, qui a reculé dans sa culture".

"Pour moi, la culture est un combat social qui n'a jamais été autant d'actualité qu'aujourd'hui. Nous devons apporter de nouvelles sécurités, l'accès à la culture est un moment fondateur pour que tout le monde retrouve ses sécurités de base", ajoute Ségolène Royal célébrant la culture "comme force émancipatrice".

Elle déplore "le désengagement de l'Etat depuis cinq ans" sur le plan culturel et estime que "l'Etat doit être le garant du lien social culturel". "La reconstruction" de ce lien social "est un enjeu majeur pour que la France se relève", la culture "est un levier extraordinaire dans tous les champs de l'action collective".

"Je veillerai à ce que l'Etat donne à la culture les moyens de créer et de diffuser sur tout le territoire", car "si les replis sur soi continuent, ce sera très difficile de remonter la pente".

Citant Victor Hugo, Jean-Paul Sartre, Samuel Beckett mais aussi Ariane Mnouchkine, elle appelle les acteurs du monde culturel à se retrouver en première ligne pour "ce combat majeur".

"La culture est exceptionnelle, elle tient du miracle dans un monde obnubilé par la course à la rentabilité immédiate", rappelle-t-elle avant de décliner les dix propositions de son pacte présidentiel en matière culturelle.

Elle développe longuement la réintroduction de l'histoire des arts à l'école et rend hommage aux intermittents du spectacle: "Je veux que vous retrouviez votre dignité".

"La reconquête de son espace culturel, la France doit le faire pour retrouver sa place dans le monde, pour pousser en avant le dialogue entre les peuples", explique la candidate socialiste devant plusieurs centaines de personnes réunies dans les anciennes usines de la biscuiterie Lu transformées en centre culturel.

Parmi eux, l'actrice Jeanne Moreau, le metteur en scène Bernard Murat, les musiciens du groupe sénégalais Touré Kunda, le violoniste Didier Lockwood, l'écrivain Erik Orsenna, la chanteuse Juliette, le directeur du cabaret Les trois maillets Jacques Boni, la journaliste Laure Adler.

Publié dans Actualité

Commenter cet article