Nicolas Sarkozy, fait comme s'il n'était pas comptable des années passées" : Jospin

Publié le par SDJ 30

"L'élection présidentielle, nous pouvons, nous devons la gagner, en soulignant le bilan désastreux du gouvernement. Il faut porter un jugement sur le bilan de ceux qui ont gouverné pendant cinq ans" déclare Lionel Jospin.

"Les deux mandats de Jacques Chirac" qui ont été "beaucoup de discours et peu d'actes marquants sauf un, le « non » à la guerre en Irak, ont été extrêmement décevants. Nicolas Sarkozy, élève de Chirac, fait comme s'il n'avait pas de passé, de passif, comme s'il n'était pas comptable des années passées".

"Il serait paradoxal que le bilan de la droite ne soit pas tiré, il est carrément mauvais", ajoute-t-il, estimant que "la fracture sociale s'est accrue, la croissance s'est étouffée en cinq ans, le manque de confiance et le découragement dans le pays sont inquiétants".

"Les politiques menées depuis cinq ans ont été un échec économique, social et je dirais même psychologique et moral", avec "l'augmentation massive du nombre de rmistes depuis 2002 de 250.000 personnes, du nombre de mal-logés et les tensions de plus en plus fortes dans les banlieues".

Celles-ci sont dues à "la baisse massive des subventions aux associations et à la suppression de la police de proximité et des adjoints de sécurité".

A propos des incidents à la gare du Nord à Paris, Lionel Jospin se demande "pourquoi cet incident, somme toute banal, mineur, a dégénéré dans une violence qui a mis en mouvement un nombre massif de personnels de police et dans la violence avec les jeunes".

"Je ne voudrais pas que mon pays soit une exception dans lequel, quand se produit un incident pour vérifier un titre de transport, ça se transforme en émeute".

Lionel Jospin estime qu'il faut "restaurer entre la police républicaine, qui fait légitimement son devoir, et la population, et notamment les jeunes, un lien d'une autre nature que celui instauré par l'ex ministre de l'Intérieur". Il se dit "inquiet de la reprise de la montée des violences dans les écoles et de l'augmentation très forte des atteintes et des agressions contre les personnes".

Publié dans Actualité

Commenter cet article