Lamdaoui (PS) appelle à un "ralliement sans condition" de Bayrou à Royal

Publié le par SDJ 30

Le secrétaire national du PS à l'égalité et au partenariat équitable, Faouzi Lamdaoui, a appelé vendredi François Bayrou à un "ralliement sans condition" à Ségolène Royal, en réponse à l'idée, avancée par Michel Rocard, d'une alliance entre la candidate socialiste et son rival centriste.

"Michel Rocard a raison: François Bayrou doit se retirer et ses électeurs sont les bienvenus à gauche pour rejoindre Ségolène Royal", a affirmé M. Lamdaoui, dans un communiqué.

"La proposition de Michel Rocard ne saurait être entendue comme une alliance au centre --dont l'UDF serait le point de gravité--, mais bien comme un ralliement sans condition de François Bayrou aux valeurs résolument ancrées à gauche, telles qu'inscrites dans le pacte présidentiel de Ségolène Royal", a-t-il estimé.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeanpierre.becker 14/04/2007 11:52

Michel Rocard tient compte du glissement de l'ensemble de l'électorat vers la droite. Depuis la chute du mur de Berlin et du communisme, la gauche de la gauche ne représente plus une solution politique vraisemblable.  Il convient pour être crédible, d'avoir une politique de redistribution pour que le social fonctionne bien, et fait nouveau pour la gauche qui avait abandonné la production à la droite, gérer la création de nouvelles entreprises innovantes pour s'inscrire dans le jeu de la mondialisation vis à vis des USA et de la Chine, donc au niveau européen.C'est quelque part inventer un capitalisme d'état qui soit compatible avec le système en place. Cela peut se faire par le biais d'un capital-risque européen alimenté par les 27 pays, pour asseoir des entreprises à taille mondiale oeuvrant dans le cadre des énergies renouvelables et la lutte contre le réchauffement climatique.C'est un saut impressionnant qu'il s'agit d'effectuer bien au delà des petites habitudes partisanes. C'est dans ce cadre qu'il convient d'analyser la situation, sachant de toutes façons que le peuple étant souverain, nous serons bien obligé de nous satisfaire du Président qui sortira des urnes.Cela ne doit pas nous empêcher de mener tout le travail de réflexion en amont, et c'est en cela que la démarche de Miche Rocard est visionnaire.