Alliance avec François Bayrou : "ce n'est pas ma façon de faire de la politique", affirme Ségolène Royal

Publié le par SDJ 30

Après les déclarations de l'ancien ministre socialiste Bernard Kouchner et de l'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard envisageant une alliance avec François Bayrou, Ségolène Royal a déclaré dimanche que ce n'était pas sa "façon de faire de la politique".

"Je me bats pour être qualifiée en finale", a déclaré la candidate socialiste à l'élection présidentielle sur Radio-J, en affirmant que ce n'était "pas le moment de se disperser dans des configurations, ou des discussions, ou des négociations dans le dos des électeurs".

"Entre les deux tours, la majorité présidentielle se construira avec tous ceux qui viendront autour de moi pour soutenir et pour mettre en mouvement le pacte présidentiel", a-t-elle toutefois ajouté.

Concernant le candidat de l'UDF, elle a estimé qu'il n'avait "pas de programme", "pas d'équipe", qu'il essayait "de débaucher un certain nombre de socialistes, d'ailleurs sans succès", et qu'il exploitait un "filon politique bien confortable". "Prenons les gentils des deux côtés, et on fera quelque chose de bien ensemble", a-t-elle ironisé.

Interrogée par ailleurs sur la montée du Front National dans les sondages, alors qu'ont lieu dimanche et lundi des cérémonies de commémoration de la Shoah, elle a affirmé : "Il faut renforcer la mémoire, il faut renforcer l'éducation, il faut renforcer l'histoire" pour que "l'indicible qu'a été la shoah soit connu de tous".

"Je renforcerai dans le système scolaire l'éducation" sur ce sujet, a-t-elle également souligné, en affirmant que la gauche n'avait "jamais fait preuve du moindre laxisme à l'égard des actes antisémites".

Publié dans Actualité

Commenter cet article